POSITION DES CANDIDATS SUR L’ÉGALITE PARENTALE :

Tous interpellés les seuls qui à un titre ou un autre ont évoqué notre cause légitime sont :

  • Nicolas DUPONT-AIGNAN (« Debout La France ») qui par une lettre signée de sa main nous a assuré de son accord entier avec un projet de texte de loi rédigé par SOS PAPA ;
  • Nathalie ARTHAUD (« Lutte Ouvrière ») nous avait fait connaître son assentiment de principe en 2017;
  • Valérie PECRÈSSE a en 2013 donné une interview où elle déplorait la discrimination faite aux pères, et a attribué en 2016 une petite subvention à SOS PAPA ;
  • Eric ZEMMOUR (« Reconquête ») a déclaré le 1er juillet sur CNEWS « E.Macron devrait faire que les pères séparés ne soient pas empêchés comme c’est courant de voir leurs enfants  » .

LFI s’est montré hostile à toute réduction de l’inégalité subie par les pères. Les Écologistes et les Communistes n’ont jamais répondu. La majorité PS de 2015 à l’Assemblée avait rejeté un amendement positif déposé par l’UDI… avec le même pseudo-argument que celui repris en 2017 par Mme Le PEN. Des dizaines de lettres envoyées depuis 2017 à M. et Mme MACRON et à ses ministres n’ont jamais reçu de réponse.

Le classement est alors le suivant (précisions dans la Newsletter et le Mot du Président) :

  1. DUPONT-AIGNAN ;
  2. PECRÈSSE ;
  3. ex-aequo ZEMMOUR et ARTHAUD

Derniers ex-aequo : MACRON ; Le PEN ; MELANCHON ; JADOT ; LASSALLE ; HIDALGO ; ROUSSEL ; POUTOU.